avril

03

Compte rendu série Sibéria Saison 1

Par Didjason

logo-siberia

Synopsis : Sur le lointain territoire de Toungouska, en Sibérie, 16 candidats de télé-réalité sont expédiés dans cette zone anéantie en 1908 par une énorme explosion, suite à l’impact d’une mystérieuse météorite avec la Terre. Quand l’un des participants est grièvement blessé, et qu’aucune aide n’arrive, l’inquiétude monte d’un cran. D’autant que certains événements ne semblent pas liés au show. Face au danger, les compétiteurs doivent se serrer les coudes pour survivre…

La série est donc présentée sous la forme d’une télé-réalité à la Survivor, pour ceux qui connaissent, ou d’un Koh Lanta pour la version française un peu édulcorée. Un groupe de candidats, 16 au départ, est amené en plein milieu de la Sibérie pour un jeu de survie s’étalant de l’été à la fin de l’hiver suivant. Les candidats sont donc « abandonnés » à leur propre sors dans un milieu des plus hostiles et dont ils ne savent rien, à des kilomètres des premiers secours. Pour survivre dans cet endroit, 2 cabanes en bois leur serviront de dortoir et d’abris en cas de pluie ou neige, une mystérieuse boîte en métal surmontée de « trompettes » est également dans l’aire de jeu, pour distribuer aux candidats des atouts et les aider à survivre, cette boîte faisant un peu penser à la corne d’abondance dans Hunger Games. Pour quitter l’aventure et retourner en lieu sûr, seul un « bouton rouge » ou le franchissement de la ligne blanche d’un héliport de fortune leur offre la possibilité d’être « sauvés », abandonnant alors complètement l’idée de remporter les 500 000 $ mis en jeu et ne repartant qu’avec la somme de 5 000 $ mais sains et saufs, loin de ce théâtre hostile.

siberia-saison1

Voilà qui plante un peu le décor. Mais alors que le jeu commence à peine, des alliances se forment entre les différents candidats, comme dans tout bon jeu de télé-réalité. Mais alors qu les candidats pensent être dans un simple jeu de survie, ils se retrouvent vite dépassés par des événements qu’ils ne maîtrisent pas, et qui ne semblent pas liés au show, les premiers accidents, plus ou moins graves, sont déjà à déplorer et les explications de la production sur les événements sont plus que flous.

Tournée en mode « télé réalité », puisque c’est le concept de la série, le premier épisode est une présentation digne de toute télé réalité qui se respecte, portrait de chacun des candidats, présentation du concept de l’émission et de l’enjeu. Mais dès le 2ème épisode, celui qui nous a été présenté, lorsque la réalité dépasse la télé-réalité, la façon de filmer évolue et même si l’on retrouve des face à face caméra des candidats, des scènes sont plus intenses et rythmées et on se croirait parfois dans Blairwitch…alors que d’autres scènes nous présentent la vie des candidats sur le camp qui suit son cours et les candidats subissent de plein fouet la nature hostile de la Sibérie.

avis-saison1-siberia

Pour ce qui est du tournage, il n’a pas vraiment eu lieu en plein milieu de la Sibérie, pour des questions de sécurité des acteurs avant tout, mais dans le nord du Canada, ce qui n’enlève cependant rien à la qualité du décor puisque les paysages sont relativement similaires et les conditions climatiques parfois aussi rudes au Canada qu’en Sibérie, que ce soit en été ou en hiver. Les acteurs ont donc tourné dans des conditions parfois très dures, en plein été les températures atteignant parfois les 35°C et dans les mois les plus froids de l’hiver, les températures avoisinaient les -35°C sans compter l’effet du vent, ou du blizzard dans les pires journées… Cette série casse également les codes des séries conventionnelles, quel que soit leur type, dramatique, comédie, policière…dans lesquelles les acteurs ont tous un rôle bien écrit et sont guidés pendant tout le tournage. Pour Siberia, les acteurs n’ont eu que des « guide lines » de leur rôle et non un scripte écrit de A à Z. De plus, ils n’avaient pas d’informations complètes sur les rôles des autres acteurs, ni même sur ce qui les attendaient pendant le tournage, laissant donc beaucoup de place à la spontanéité et la surprise sur le tournage. Ces éléments se ressentent à l’écran puisque les réactions des acteurs/candidats sont capturées sur le vif et donne l’impression que l’on suit une vraie télé-réalité et tous les évènements qui se produisent dans le série sont « vraiment » arrivés aux acteurs… Ce mode de tournage nous plonge vraiment au cœur de la série et l’on ressent de l’empathie pour les candidats/acteurs, la frontière entre les 2 est parfois dure à juger.

avis-mcm-siberia

La présence de l’un des acteurs de la série, Neeko Skervin, lors de la projection du 2nd épisode de la série, a été très appréciée puisqu’il s’est plié au jeu des questions/réponses de l’audience, et me permet de vous apporter ces informations sur la série et le tournage. Il nous rapporte par exemple que durant les scènes d’été, et malgré une chaleur parfois accablante, l’eau qu’ils utilisaient pour se désaltérer et se rafraîchir n’était pas apportée par la production mais ils devaient aller à la chercher dans une rivière située un peu plus loin sur l’aire de tournage. Ils n’étaient également pas informés des « bruits » provenant de la forêt dans laquelle ils sont, laissant apparaître sur leurs visages des expressions de peur, d’effroi ou de soulagement. Pour les scènes hivernales, pareil, pas plus d’aide de la part de la production, les acteurs étaient vraiment plongés dans le froid glacial de l’hiver canadien et n’avaient que pour seul source de chaleur, le feu du camp pendant les périodes de tournage et une grosse doudoune bien chaude une fois les journées terminées.

On aime ou pas, normaux ou pas, les événements qui s’enchaînent dès le début de la série nous tiennent en haleine et me donne envie d’en voir et d’en savoir plus.

Nous avons été reçus au Club Marbeuf (CM) situé dans le 8ème arrondissement Paris pour cette projection privée, par l’équipe de MCM TV France. Très bon accueil de la part de l’équipe présente, qui présente en quelques mots le virage que prend actuellement la chaine pour se tourner vers une programmation plus adrénaline, avec des émissions proposées par thème et des soirées spéciales tournées en ce sens, avec des soirées sensations fortes, peur et effroi. Nous sommes donc accueillis avec un petit verre dans un salon avant de passer à la projection. La projection finie, nous accueillons l’acteur Neeko Skirven pour quelques questions réponses dans la salle de projection et finissons par un petit cocktail dans le premier salon avec des petits pains « burgers » parfaitement garnis et très appréciables. Un grand merci donc à l’équipe MCM et au Club Marbeuf pour l’organisation et la soirée.

Petit goodies de fin en repartant, la suite du « kit de survie », et des petits gadgets estampillés MCM.

Nicolas.A (@didjason)

0 réponse à “Compte rendu série Sibéria Saison 1”

  1. DoubleGeek dit :

    Très complet ce compte rendu, bravo 🙂

  2. rivaldovitor dit :

    Je n’ai jamais entendu parler de cette série mais je trouve l’idée de recycler une emission type Survivor original. C’est un concept qui peut en plus très bien intégrer des éléments fantastique ou horrifique. Après, je ne sais pas si laisser beaucoup de liberté aux acteurs est une bonne idée. Autant ils auront l’effet de surprise eux aussi mais, du coup, les dialogues doivent être assez limité, non?
    Je vais essayer de voir quand ça passe pour me faire ma propre idée.
    @Gohan: Tu as vu que le second épisode ou tu as pu en voir plus?

    • Nicolas dit :

      Salut rivaldovitor,

      Concernant la liberté de composition des acteurs, si l’acteur qui était présent à la soirée ne me l’avais pas dit, je t’avoue que je ne m’en serai pas aperçu et pour ce qui est des dialogues que l’on aurait pu penser limités, ils ne le sont pas. Les acteurs ont tous des guide lines sur ce qu’ils doivent faire durant le tournage et crois-moi, il y a beaucoup d’événements qui se produisent, il n’y a pas beaucoup de répit pour les spectateurs.
      La série est diffusée à partir de lundi sur MCM à 20h45.
      Je n’ai vu que le résumé du 1er épisode et le 2nd dans son intégralité mais je suis en train de récupérer la saison dans son intégralité pour préparer un petit compte-rendu et vous donner mon avis.

  3. teujip dit :

    ça change des sempiternels The Voice et à la recherche de la nouvelle star.
    Après, c’est pas trop mon truc, la télé-réalité, mais bon je suis sur que ça trouvera son public.
    Merci pour le compte-rendu Nico 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.