Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avis manga : To your eternity (tome 1)

manga to your eternity

Nouvelle licence, nouveau manga pour la mangaka Yoshitoki Oima connue pour son succès avec « A Silvent Voice ». Une histoire complètement différente de ce que j’ai l’habitude de lire, quelque chose d’appaissant, de reposant, de différent mais pour autant assez intéressant. Voici l’histoire : Une mystérieuse sphère a été déposée sur Terre. Elle peut adopter la forme de tout ce qu’elle touche. La mort ne peut la vaincre. D’abord une simple pierre, elle va rapidement prendre l’apparence d’un loup et découvrir ce monde, ce monde assez différent du notre ou le froid est présent. Ce loup, cette sphère, va rencontrer un jeune humain, qui était finalement le propriétaire de ce loup, son seul ami. Car oui, ce jeune garçon est seul dans son village, il essaye de survivre tout seul dans son coin… D’après les anciens villageois, au sud du village se trouve un village presque magique avec de quoi se nourrir, un peu de chaleur et même des éléments qu’il ne connait pas comme des fruits ou des matières sucrées.

Il va tenter de faire ce voyage, accompagné du loup bien-sûr, on voit clairement qu’une relation importante commence a se créer entre eux. Une relation mignonne qui va finalement mal se terminer, car oui, ce jeune homme en se blessant lors du voyage va finalement finir par mourir … Ce loup va donc prendre sa forme, mais ne connait rien des humains, il ne sait donc pas parler, il ne sait pas qu’il doit se nourrir pour vivre, et va donc régulièrement mourir, heureusement, il peut bien-sûr se régénérer, d’ailleurs plus il meurt plus la régénération est rapide. Mais les pensées du jeune homme sont tout de même encore présente et l’envie de découvrir le sud est toujours présente. Il va donc se mettre en quête de ce village « magique ». 

avis manga To your eternity

Dans la seconde partie du tome nous découvrons l’un des villages, un village épanouit, ne manquant de rien. Nous découvrons d’ailleurs aussi l’un des personnages principaux : March, une très jeune fille voulant tout simplement devenir adulte, un peu fofolle, plutôt mignonne, on va rapidement s’attacher a ce personnage ! Je vous laisse découvrir la suite du tome … 

Ce premier tome est intéressant, c’est comme je le disais un genre que je n’ai pas forcement l’habitude de lire mais c’est assez reposant, mignon et finalement prenant, je vais lire le second tome avec plaisir lors de sa sortie. Encore une fois la mangaka Yoshitoki Oiama nous propose une histoire différente avec toujours ce je ne sais quoi qui nous intrigue et nous donne envie d’en découvrir plus !

Quelques planches du tome 1 : 

FUMETSU NO ANATA E © Yoshitoki Oima / Kodansha Ltd.

Trailer vidéo :

To Your Eternity – Auteur : Yoshitoki Oima – Éditeur : Pika Edition

Chaque tome est disponible au prix de 6,95 € frais de port inclus. Ma note pour le manga (tome 1)  : 4 / 5

Facebook
Twitter
LinkedIn

0 réponse

  1. Les dessins me plaisent bien, du coup je me laisserai bien tenter par To Your Eternity. C’est bien aussi de lire des choses reposantes 😀

  2. Salut ;3
    Ce manga peut paraître dans une atmosphère paisible et calme , mais il y a beaucoup d’aventure et de douceur ^^ .
    Il est aussi TRES TRISTE . En fait , on s’attache facilement à ces adorables personnages du manga .
    J’avoue ne pas avoir versé qu’une larme ..
    #petitefragile
    ( ͡°3 ͡°) Mais bon , ça va ^^ !
    Il est vraiment super , le fait de bien s’attacher aux personnages nous donnes très envie de voir la suite ^^ . Je me suis arrêtée au Tome 2 …
    Vivement la suite ! <3
    Je le conseil à beaucoup de personnes ^^ mais bon , chacun ces goûts quoi ! :p <3 <3 <3
    Et pour ceux qui compte l'acheter , d'après moi , vous n'allez pas être déçu 😀
    Bye °o°

Réseaux

Me contacter

contact[at]gohanblog.fr

Charte éditoriale

Nos contenus peuvent contenir des liens à travers lesquels nous percevons une commission, et ils peuvent être créés en partenariat avec des marques. Cependant, il est important de noter que cela n’affecte en aucune manière l’objectivité de nos articles.