Avis manga : Dur-an-ki par Kentaro Miura

Vous connaissez certaines toutes et tous Kentaro Miura pour son œuvre Berserk. Mais aujourd’hui je vais surtout vous parler de Dur-an-ki, son œuvre inachevée, son dernier projet avant son décès. Un univers fantasy qui aurait du être dessiné par lui et les artistes qui l’assistent au quotidien, à savoir le studio Gaga. Nous allons découvrir à travers ce one-shot les aventures trépidantes de Usumgall. Un être pas comme les autres.

Dur-an-ki, un univers fantasy incroyable

D’habitude l’univers fantasy, c’est pas forcement l’univers que j’admire le plus. Même si sans un manga comme Bestiarius ça me plait énormément. Mais ici, dans Dur-an-ki j’ai également énormément accroché à celui-ci. C’est à la fois très proche de notre univers mais on y rajoute une petite touche de fantaisie en y incluant un bestiaire plus fantastique mais aussi en y incluant la présence de divers dieux et déesses. J’aime bien, surtout quand, comme ici, c’est divinement bien représenté visuellement.

Durant ce manga, nous allons suivre les aventures de Usumgall, un être pas comme les autres, mi dieu, mi humain. Mais aussi mi femme, mi homme. Difficile de le décrire finalement. Mais il est beau, il est attachant, il est brillant intellectuellement. D’ailleurs il est adopté par un petit couple de vieux, vivant seuls en haut de la montagne. Protégé donc des autres humains, de leur vice mais aussi de leurs colères. Nous allons donc voir Usumgall évoluer, découvrir des choses de la nature, mais également progresser et aider ses parents adoptif a avoir une vie meilleure (je pense à ses différentes créations). Il est tout au long accompagné par Pan, un être lui aussi différent qui joue de la flute pour perturber les bêtes, un être gourmand qui sera son compagnon tout au long de l’aventure.

Visuellement, Dur-an-ki est une claque

Les chapitres de Dur-an-ki et le plaisir de lecture est toujours aussi plaisant grâce à un scénario bien intéressant mais surtout à un dessin incroyable. De magnifiques planches et double-planches parfois. Je suis totalement fan de ce coup de crayon qui me donne qu’une envie : continuer enfin l’aventure Berserk. Même si ce dernier à un univers bien plus sombre. Mais revenons à Usumgall qui va découvrir d’autres humains, des enfants comme lui. Une petite bande qui va rapidement devenir ses nouveaux camarades, avec qui j’en suis sur l’aventure aurait pu prendre une autre tournure. Mais rapidement finalement nous arrivons à la fin de ce manga, je préfère évidemment esquiver certains passages pour éviter tous les spoils. Dur-an-ki est une œuvre à posséder, une œuvre non terminée à notre plus grand regret, mais une œuvre qui est un bel hommage à l’auteur et toute sa splendeur. Comment ne pas vous la conseiller ?!

Quelques planches :

Dur-an-ki – Auteurs : Kentaro Miura & le studio Gaga – Éditeur : Glénat – Type : Seinen

Chaque tome est disponible au prix de 7,60 € frais de port inclus. Ma note pour ce tome : 17/ 20

Découvrez aussi   Avis manga : Tokyo Revengers - Tome 14
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne