Avis comics : Adventureman tome 1. La fin et tout ce qui s’ensuit

On est dans une ère, je dirais même une génération, ou les super-héros sont largement mis en avant. Cela peut même être légèrement étouffant et usant de n’avoir que ça à se mettre sous la dent. On en va pas se mentir et que l’on aime ou pas c’est toujours les mêmes héros qui nous sont servis. Aucune nouveauté à l’horizon. Et voilà que débarque chez Glénat le premier tome de Adventureman : La fin et tout ce qui s’ensuit. C’est clairement la couverture qui m’avait fait de l’oeil sur le compte instagram de Glénat (abonnez-vous) et je me suis lancé dans l’histoire. Déçu ?

Synopsis

L’horloge sonne l’heure fatidique de l’affrontement final entre Adventureman et son rival, le Baron Bizarre. Accompagnés de leurs frères et sœurs d’armes, héros et vilains déploient leurs forces dans un duel titanesque, digne d’une bataille olympienne. Mais tout cela est vain, car la règle est implacable : les héros vont gagner, le bien va l’emporter… Le bien l’emporte toujours. Pourtant cette fois, Adventureman est vaincu. Le Baron Bizarre a gagné. Tombée de rideau ? Dans le monde réel, Tommy ferme le dernier roman de la saga Adventureman et s’indigne auprès de Claire, sa mère. Comment une telle histoire peut ainsi s’achever ? La réponse : la suite n’existe pas. C’est du moins la conviction de Claire jusqu’au jour où une mystérieuse femme lui confie une édition inédite des récits d’Adventureman…

C’est comment ?

Il faut tout d’abord se dire que c’est clairement un hommage à la culture pulp américaine que nous propose Adventureman tome 1 : La fin et tout ce qui s’ensuit. C’est quoi cette culture ? Concrètement la première chose qui nous vient à l’esprit c’est le film de Tarantino : Pulp fiction. Mais c’est beaucoup plus vieux aux USA genre début du XXe siècle et c’était lié à la littérature (et non au cinéma) qui était ciblé comme tel pour montrer la qualité du papier qui était très faible.. Alors je vous rassure le comics n’est pas de qualité légère loin de là, mais les dessins en sont totalement inspirés. Un côté vintage très agréable à l’œil. Les premières pages vont totalement nous embrouiller et on va avoir du mal à comprendre ce qui se passe. Je vous rassure c’est bien voulu. C’est une fois qu’on se retrouve dans la « réalité » que tout va se mettre en place et que tout va s’imbriquer. La relation de Claire et de son fils Tommy est très intéressante surtout au sein de la famille patriarcale ou le repas du Shabbat est obligatoire. Ce qui donne des réunions totalement bruyantes et qui reste importantes pour la compréhension des personnages. Claire est le personnage centrale de ce tome 1 dans Adventureman : La fin et tout ce qui s’ensuit, mais la suite des aventures pourraient bien ne pas la mettre en avant.

Conclusion

J’ai beaucoup apprécier Adventureman tome 1 : La fin et tout ce qui s’ensuit. Déroutant sur le premier chapitre, mais la suite nous met les idées au claire et on dévore ce comics. Un peu de fraicheur dans ce monde de super-héros très bien venue. Ma note 16/20

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne