novembre

12

Test : The Secret Of Monkey Island – Special Edition PS3

Par Voltxs

Tim Schafer ayant récemment reçu une récompense pour l’ensemble de sa carrière, j’ai décidé de m’attarder sur l’un de ses titres phares : The Secret Of Monkey Island. Ce jeu a déjà 20 ans, puisqu’il a été développé par LucasArts en 1990 ! Heureusement, le jeu a subi un lifting complet pour le remettre au goût du jour et s’accommoder à nos écrans toujours de plus en plus grand !

The Secret Of Monkey Island, qu’est-ce que c’est ?

C’est un “bon vieux” point & click dans lequel vous incarnez un valeureux pirate qui part à la rescousse d’une jeune et jolie demoiselle en détresse (JJDD). Bref un bon scénario post-it ! :p

Graphisme, la remasterisation du titre, tient-elle la route ?

Et là je dis un grand oui, les personnages et décors sont vraiment bien respectés et restent très fidèle à l’original. D’ailleurs vous pouvez passer du mode classique au mode HD à n’importe quel moment du jeu, juste en appuyant sur la touche Select ! C’est vraiment sympa, et ça permet de voir le boulot abattu pour la version HD.

Bande son :

Cette nouvelle édition comporte des voix anglaises et les sous titres en français (VOSTFR). Vous pourrez donc assister aux joutes verbales et blagues salaces que l’équipe a intégré tout au long du jeu “Vous avez une banane dans la poche, ou c’est moi qui vous fait cet effet ?” ^^ Côté musique, c’est également refait et ça colle bien à l’univers du jeu.

Jouabilité :

C’est le moment où je dis “Aïe” ! Je ne suis clairement plus du tout habituer au point & click, et encore moins à devoir ouvrir un menu pour choisir l’action à effectuer, donner, prendre, observer, pousser, tirer, etc… Sans parler, qu’il faudra pas mal tourner en rond pour résoudre les énigmes, et revenir souvent sur vos pas. Le jeu est découpé en 4 chapitres, dont 2 vraiment court, le jeu vous occupera donc 4-5h mais pas plus.

Ca me rappelle étrangement Kratos dans God Of War 3 !

En résumé :

Graphisme et bande son remis au goût du jour, et l’humour tout au long de l’aventure sont vraiment les côtés séduisants de ce jeu. On ne ressent vraiment pas les 20 ans qui se sont écouler, et je comprends pourquoi le jeu a laissé beaucoup de bons souvenirs à de nombreux joueurs ! En se replacement dans le contexte de l’époque, c’était vraiment génial et précurseur ! En revanche, le point & click a pris un sérieux coup de vieux, et le fait de devoir choisir ses actions (pousser, observer, donner,…) est assez pénible, car cela donne l’impression de perdre son temps. En profitant, d’une promotion sur le PSN, j’ai obtenu pour 8€ The Secret of Monkey Island 1 & 2. Si vous voulez découvrir les jeux qui ont influencé les jeux d’aujourd’hui et enrichir votre culture du jeu vidéo, alors ce jeu est fait pour vous. Sinon passez votre chemin !

Ma note : 2,5/5

0 réponse à “Test : The Secret Of Monkey Island – Special Edition PS3”

  1. Marvelll dit :

    Je l’ai testé aussi et pas pour la même note. Je les ai bien apprécié les deux. Surtout que je ne les avais jamais fait ^^

  2. Eraziel dit :

    Les Monkey Island et leurs combats d’insultes sont cultes.
    Une série complètement déjantée à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas l’age d’or Lucasarts, au même titre que Full Throttle, Grim Fandango ou les Sam and Max

  3. Xiou dit :

    J’ai testé chez un ami.
    Moi j’ai trouvé ça plutôt fun, enfin je regrette pas d’y avoir joué. Par contre on se lasse assez vite, au bout de 2 heures… Il se fait long.

  4. JuloDurden dit :

    Le premier était sympa… à sa sortie. Mais maintenant même si remake HD oblige il fait un peu tache surtout comparé au 2 dont la fin est juste hallucinante et surpuissante.
    Par contre, ca reste toujours du point@click (malgré que la maniabilité du 2 soit un peu plus souple que le premier car les déplacements au stick analogique/croix de direction sont possibles).

  5. darkbroly dit :

    Jamais entendu parlé de ce jeu.
    Merci pour le test, sa ma donné envie de le faire

  6. apteis dit :

    Monkey Island, un jeu qui devrait être étudié à l’école…
    Tim Schafer a vraiment marqué le monde du Jeu Vidéo de son empreinte ! Le jeu n’est pas seulement ludique : il est beau.

    Après, le point n click était bien à la mode à l’époque, et ce genre à vraiment mal vieilli, vu que de nos jours, ce sont plutot la vitesse, des gameplay nerveux, des graphismes à couper le souffles, qui sont recherché.

    Je ne suis pas fan du lifting graphique réalisé, mais il était necessaire pour tenter d’attirer de nouveaux joueurs sur ce type de jeux.

    Les autes sont à découvrir aussi, tout comme Maniac Mansion, Day of the tentacle, ou Grim Fandango ! Ce dernier est vraiment une oeuvre artistique, plus qu’un jeu.

  7. Voltxs dit :

    @Apteis: Je ne connais pas Grim Fandango, je vais me renseigner !

    @Eraziel: J’avais joué à Full Throttle à l’époque, j’avais vraiment apprécié le jeu ! D’ailleurs, c’est quasiment un des tous premiers jeux auquel j’ai du jouer.

    @Marvelll: Je suis allé voir ta critique, on est assez d’accord dans l’idée, mais différent dans la note. Car j’essaye de conserver une notation cohérente par rapport aux jeux actuels. Mais en se replaçant dans le contexte de l’époque, ce jeu est une pépite !

  8. […] mon test de The Secret Of Monkey Island, je continue sur ma lancée avec un autre jeu de Tim Schafer. Il s’agit cette fois de Brutal […]

  9. cloud80 dit :

    Pareil perso le genre de jeux c’est pas trop mon truc, en revanche c’est clair que niveau graphisme, joli boulot, y’a quand même une sacrée différence, vraiment classe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.