Avis bluray film Cruella – 2021

Qui ne connaît pas Cruella d’Enfer ? Cruelle et diabolique, c’est l’une des méchantes Disney les plus emblématiques. Vue pour la première fois dans le dessin animé « Les 101 dalmatiens », elle est de retour dans un live-action portant son nom : Cruella.

(Re)découvrez Cruella

Dans la lignée des films Disney provenant des dessins animés, Cruella est légèrement différent des autres. Habituellement, on reprend l’histoire et on l’adapte en film. Ici, on se recentre sur le méchant de l’histoire, un peu comme pour le film Maléfique.

Londres, fin des années 70. Une jeune fille prénommée Estella se retrouve seule, alors qu’elle avait pour ambition de rejoindre la ville et de se consacrer au milieu de la mode. Elle croise la route d’Horace et de Jasper, avec qui désormais elle forme un trio. Le groupe vit pendant plusieurs années de vols et de mauvais coups. Estella, désormais adulte, croise la route de la Baronne Von Hellman, une figure de la mode, qui remarque son talent et lui ouvre les portes de son atelier de couture. Mais leur relation est perturbée par une série d’événements, laissant la part d’ombre d’Estella prendre le dessus et ainsi devenir Cruella.

Pour donner vie à ce personnage excentrique et rusé, le réalisateur Craig Gillespie a choisi l’actrice oscarisée Emma Stone. Son interprétation à 101 facettes (en jouant différents rôles dans la première partie du film puis en incarnant Cruella) montre l’étendue de ses capacités. Face à elle, on retrouve une Emma Thompson (également oscarisée) déjantée aux allures de Meryl Streep dans Le Diable s’habille en Prada. Le cocktail des deux est explosif et rempli de surprises. Le reste du casting est très bien choisi (Mark Strong, Joel Fry, etc), pas à 100% anglais mais presque, et apporte des traits d’humour et de légèreté.

Un regard nouveau et frais

Le film est construit en deux parties : Une première nous aide à comprendre qui est Estella alors que la seconde nous montre la naissance de Cruella. Pourtant, même si le film est découpé de cette façon, on ne sent pas le saut entre les deux parties puisqu’il s’agit d’une accumulation de péripéties qui crée cette transition de façon plutôt naturelle. D’ailleurs, en parlant de péripéties, certaines peuvent être prévisibles mais Disney nous réserve un certain nombre de surprises plutôt intéressantes. Et grâce à cette manière de procéder, on ne sent pas les 2h10 du film passer.  

Cruella est un film à voir, que vous ayez vu, apprécié ou non les 101 dalmatiens. Un regard nouveau et frais est amené sur le personnage et le rend plus actuel. Il manque cependant un petit quelque chose, un bout entre la fin du film et le dessin animé, afin de retrouver la folie et la fureur de la Cruella que nous connaissons du dessin animé.

Le plus du Blu-Ray

Entrez un peu plus profondément dans l’univers du film grâce aux 8 vidéos bonus que vous trouverez dans le Blu-Ray. C’est une partie annexe qui montre l’envers du décor et permet de comprendre le travail effectué, de la conception à la réalisation, pour obtenir ce résultat. Et pour Cruella, les thèmes sont très bien ciblés ! On y retrouve par exemple des reportages sur la transition entre la Cruella du film et celle du dessin animé, on nous montre le travail mené par les deux actrices principales pour rentrer dans leur rôle, une partie plus axée sur les chiens (et les dalmatiens) et bien d’autres scènes également, dont nous vous gardons la surprise. Retrouvez Cruella, à partir du 29 octobre prochain en Blu-Ray et DVD au prix de 19,99€ frais de port inclus.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux

Me contacter

contact.gohanblog[at]gmail.com

 

Nos partenaires

Coque Manga

Machine à sous manga

Cours de japonais en ligne